Microsoft utilisera le noyau complet de Linux dans Windows 10

Le premier aperçu de WSL2 devrait être publié en juin.

Microsoft utilisera le noyau complet de Linux dans Windows 10
Microsoft X Linux

Microsoft a stupéfait un bon nombre de développeurs Linux ces dernières années. Parmi les surprises, citons le fait d’apporter des éléments tels que le shell Bash à Windows, ou OpenSSH natif dans Windows 10 et même d’inclure Ubuntu, SUSE Linux et Fedora dans le Windows Store. Microsoft va à présent encore plus loin, avec l’envoi d’un noyau Linux complet directement sous Windows 10.

«À partir de Windows Insiders construit cet été, nous allons inclure un noyau Linux personnalisé sur mesure pour étayer la dernière version du sous-système Windows pour Linux (WSL)», explique Jack Hammons, gestionnaire de programme Microsoft . «Le noyau lui-même sera initialement basé sur la version 4.19, la dernière version stable à long terme de Linux. Le noyau sera rebasé lors de la désignation de nouvelles versions stables à long terme afin de garantir que le noyau WSL dispose toujours des dernières avancées en matière de Linux.»

Selon Ars Technica, Microsoft utilise actuellement son propre noyau qui traduit les API Linux en API Windows. Cela empêche les développeurs d'utiliser des pilotes Linux, en particulier des pilotes de système de fichiers.

De plus, les performances en écriture et en lecture de données sont jusqu'à 20 fois moins rapides que dans le noyau Linux actuel, car le système de fichiers est une couche supérieure à Windows NTFS.

Tout cela changera avec WSL2: il exécutera un noyau Linux sur une machine virtuelle qui consomme peu de ressources. Le noyau du système sera adapté pour fonctionner sous Windows, permettant un démarrage plus rapide et une prise en charge matérielle réduite (car ce sera à Windows lui-même).

Étant donné que le noyau Linux est publié sous la licence GPL (GNU General Public License), Microsoft est tenu de publier toute modification apportée au code. Tous les correctifs et modifications qu’il apporte dans le noyau seront mis à la disposition du public également sous licence GPL.

Ce qui signifie qu'en utilisant le noyau Linux lui-même, Microsoft obtient gratuitement toutes les fonctionnalités de Linux. C'est pourquoi WSL2 prendra en charge les conteneurs Docker: toute l'infrastructure sous-jacente, telle que les groupes de contrôle, se trouve déjà dans le noyau Linux et Microsoft n'aura pas besoin d'implémenter les fonctionnalités. Le noyau intégré sera traité et mis à jour par Windows Update.

Cela offre également une grosse amélioration de la performance. Les opérations lourdes sur les systèmes de fichiers tels que l'extraction d'une archive peuvent être jusqu'à 20 fois plus rapides. D'autres activités (telles que le clonage de référentiels de code source dans Git) seront peut-être cinq fois plus rapides également.

WSL a déjà été chaleureusement adopté par les développeurs, car il offre un environnement de développement robuste, similaire à celui de Linux. WSL2 quant à lui pousse cela à un autre niveau et supprime presque tous les problèmes de compatibilité posés par WSL.

Le premier aperçu de WSL2 devrait être publié en juin pour les utilisateurs du programme Windows 10 Insider.

Source : Microsoft, Ars Technica, The Verge