Instagram envisage de caché le nombre de personnes qui ont «Aimer» votre photo

Dans la version de test Instagram, les adeptes ne peuvent pas voir la quantité de j'aime dans le fil.

Instagram envisage de caché le nombre de personnes qui ont «Aimer» votre photo
Instagram

"Aimer par quelqu'un" au lieu de "Aimer par quelqu'un et  860 autres personnes." C’est ce que Instagram cherche à faire dans son flux d'actualité, afin que le public ne puisse pas voir combien de personnes ont aimé une publication individuelle. Selon la chercheuse Jane Wong, qui a trouvé le code qui fait référence au changement cité ci-haut, dissimulé dans l'application Android, indique qu'Instagram veut que «vos abonnés se concentrent sur ce que vous partagez, et non sur le nombre de mentions de vos publications».

Lorsque le changement est activé, l’application masque le nombre de personnes qui ont aimé la publication et affichent le message suivant: "Nous voulons que vos abonnés se concentrent sur ce que vous partagez, et non sur le nombre de messages que votre publication reçoit. Au cours de ce test, seule la personne ayant partagé le message verra le nombre total de mentions j'aime reçues."

Bien que le nombre total de «j'aime» soit masqué dans le flux, vos abonnés peuvent toujours voir de petits avatars des personnes qui ont aimé la photo, ainsi que le nom d'une des personnes qui a aimé la publication.

Et pourquoi Instagram a-t-il fait ce changement? Dans une déclaration à The Verge, un porte-parole d'Instagram a déclaré: "Nous ne testons pas cela pour le moment, mais nous cherchons toujours des moyens de «réduire la pression» au sein du réseau social".

En d'autres termes, The Independent avait également signalé que le Commissariat à l'information du Royaume-Uni (ICO) avait recommandé que les plateformes sociales, comme Instagram et Snapchat, offrent la possibilité de désactiver les fonctionnalités telle que les préférences et les «traces» qui encouragent les utilisateurs à continuer à poster. En effet, le fait de montrer le nombre de personnes bronzées, par exemple, peut inciter une personne à passer plus de temps sur un réseau social, au détriment de son bien-être.