L'OS Hongmeng de Huawei pourrait bien être lancé avec la série Mate 30 en octobre

Mais il est fort probable que Huawei n'abandonnera pas Android pour le moment.

L'OS Hongmeng de Huawei pourrait bien être lancé avec la série Mate 30 en octobre
Redmagic WW
Redmagic WW
Redmagic WW

Le président américain Donald Trump a annoncé dimanche dernier lors du sommet du G20 qu'il lèverait l'interdiction de Huawei qui était d'interdire que la firme chinoise fasse des affaires avec des entreprises américaines, ce qui devrait permettre à la société chinoise de reprendre l'accès à l'OS Android de Google, mais il semble que la société cherche toujours à apporter son propre système d'exploitation pour ces appareils.

En effet, Huawei testera HongMeng OS, son système d'exploitation alternatif sous Android, sur la prochaine série Mate 30. L'OS en question pourrait même être officiellement présenté au futur produit haut de gamme de la marque, en octobre de cette année. Il pourrait remplacer Android sur les versions chinoises des smartphones.

Si Huawei croit toujours en un avenir Android, l’évolution incertaine de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine pousse le fabricant à prendre des précautions et à continuer à développer sa propre alternative au système d’exploitation de Google, supposé s'appeler Hongmeng OS. Et selon un rapport de Huawei Central, la firme chinoise teste son logiciel d'exploitation sur le prochain Mate 30.

La publication, qui s'appuie sur des informations provenant d'une source «proche du fichier», indique également que le système d'exploitation pourrait être lancé officiellement en même temps que la série Mate 30, qui devrait être disponible à la mi-octobre 2019. La date exacte de l'annonce est encore inconnue. Il semble que le Mate 30 pourrait être le premier smartphone de la marque à se passer du système d'exploitation de Google.

Il est peu probable que Huawei choisisse d’abandonner Android au niveau international, du moins pour l'instant. Huawei s'appuiera sur Android Open Source Project (AOSP) pour la partie logicielle de ses smartphones. En revanche, la Chine semble prête pour un changement bouleversant. Les Chinois ont déjà une expérience utilisateur Android différente de la nôtre et ne semblent pas résister à un système d'exploitation domestique Huawei. Si Hongmeng OS atterrit sur la prochaine série Mate 30, ce sera probablement en Chine.