L'écran OLED repliable de Sharp serait parfait pour le téléphone pliable Razr de Motorola

Selon Sharp, les tests ont montré que l'appareil pouvait survivre à 100 000 plis.

L'écran OLED repliable de Sharp serait parfait pour le téléphone pliable Razr de Motorola
Écran OLED pliable Sharp
Redmagic WW
Redmagic WW
Redmagic WW

Samsung et Huawei surplombent la réalité en matière d'appareils pliables pour une bonne raison. En fait, ils ont des produits en état de marche et bientôt disponibles dans les marchés qui prouvent leur existence. Vous pourriez croire cependant que leur vision de la façon dont les téléphones et les tablettes doivent se replier est tout ce qui existe. Sharp, cependant, prouve qu’il en existe d’autres et que cela pourrait être la clé pour fabriquer un téléphone à double coque avec un écran pliable.

Hier la société japonaise Sharp a présenté un type d’écran flexible pouvant être plié dans un format en deux, permettant à un smartphone d’être 50% moins encombrant. Le prototype est peut-être l'affichage dont Lenovo a besoin pour la conception du Motorola Razr capable de ce plié exactement comme le fait le prototype de Sharp (bref je dis ça, je dis rien).

Le prototype présenté par le fabricant japonais est doté d'un écran capable de ce plié au milieu de 6,12 pouces, utilise la technologie OLED, fonctionne avec une résolution de 3040x1440 pixels et affiche des couleurs conformes à la norme colorimétrique DCI-P3.

Ce qui rend ce prototype très intéressant est que ce n’est pas exactement ce qui existe chez des fabricants comme Huawei, Xiaomi ou Samsung, qui ont créé des tablettes qui se plient pour devenir des appareils à la taille de smartphones. Ce prototype définit l’écran commun d’un smartphone qui n’est pas trop grand, mais qui peut être plié verticalement et permet de garder l'aspect de l’appareil en une version plus compact dans cette orientation comme tous les téléphones à clapet l’avaient d'antan.

En effet, l'écran a passé avec succès des tests qui ont permis de plier l'appareil à plus de 100 000 fois, sans dommage apparent pour l'écran. Cela équivaut à ouvrir un supposé smartphone avec cet écran 273 fois par jour en un an. Cela peut paraître beaucoup, mais si vous ouvrez l'appareil à chaque notification, vous atteindrez ce nombre sans très vite.


Pour faire une comparaison, Samsung promet que l'écran de son Galaxy Fold a été testé dans un environnement où l'ouverture et la fermeture sont estimées à 200 000 fois, soit deux fois plus que le prototype de Sharp.

 

Source : SlashGear